1363763116_B97204906Z.1_20130304160211_000_GJBIURFR.1-0
LIFE

Mango « Esclave » collection

La marque de prêt à porter espagnole Mango, a lancé une collection d’accessoires au nom très douteux: « esclave »,  ce qui a déclenché une vague de protestation sur internet notamment sur les réseaux sociaux.

Mango, s’est vu attirer les foudres des médias et des clients pour cette collection au nom plus qu’inapproprié et douteux. La marque a en effet lancé une collection d’accessoires sous le nom d' »esclave », qui s’inspire des chaînes que les esclaves porter.

Mango esclave collection

Forcément, tout le monde a crié au scandale sur les réseaux sociaux, une pétition a même été lancée à l’initiative de l’ex-miss France Sonia Rolland, l’actrice Aïssa Maiga et la chroniqueuse Rokhaya Diallo. Les trois femmes exigent le retrait de cette gamme de bijoux par la marque.

 Contenu de la pétition

 « Ces bijoux formés de chaines sont censés faire de l’esclavage un objet de fantaisie et de mode. L’entreprise Mango banalise ainsi des tragédies qui ont traversé l’histoire de l’humanité et qui frappe encore aujourd’hui des millions d’êtres humains dans le monde, est-il écrit

En réduisant ce crime contre l’humanité à un ornement décoratif, Mango manque gravement à l’éthique qu’une telle marque devrait porter. L’esclavage n’est pas un  » style  » pour fashionistas en mal de sensation fortes, ni un créneau commercial. C’est un drame dont il faut respecter la gravité.

A travers cette pétition nous demandons le retrait de tous les objets ainsi que des excuses de Mango qui à travers ces « créations » offense la mémoire des victimes de l’esclavage, leurs descendant-e-s ainsi que celles et ceux qui respectent la dignité humaine », terminent Sonia Rolland, Aïssa Maiga et Rokhaya Diallo. »

La marque, visiblement dépassée par l’ampleur de la polémique, a réagit ce matin en indiquant qu’il s’agissait surtout d’une erreur de traduction, car en espagnol le mot « esclava »  « esclava » peut se traduire par « esclave », mais désigne également une gourmette ou une chaînette. Elle a d’ailleurs, ce matin, retiré le mot esclave mais a laissé les bijoux en vente.

Mango esclave collection

collier esclave noir loyaliste Mango esclave collection

Alors ok, soyons naîfs quelques instants, et supposons qu’effectivement il s’agit avant tout d’une erreur de traduction, mais comment la marque explique t’elle l’étrange ressemblance entre les bijoux de cette collection et les colliers portés par les esclaves noirs?

 Et vous qu’en pensez-vous?

2 Comments

  • Je pense que la nuance que la marque justifie est très légère, bien trop légère pour avoir été fait naïvement! c’est plutot pour choquer et faire le buzz a mon avis… c’est inadmissible et encore plus si quelqu’un ose cautionner en achetant ce genre de bijou
    Des fois la mode va trop loin

    Répondre
  • Ils veulent juste faire parler d’eux je suis d’accord avec frimfrimouss !
    Quel goût douteux en tout cas !! Pas sur que cette pub leur soit très profitable !!

    Répondre

Commentaire